Liens et Thèmes

From PLUS Institute
Jump to: navigation, search


PLUS participe d'une architectonique multimatique qui réclame des langages de programmation qui lui soient intrinsèques. ERLANG semble être un tel langage. Dans tous les cas, l'expertise née du développement d'ERLANG correspond bien à la compréhension de ce que PLUS implique. Elle corobore l'expérience et les leçons obtenues par INTLNET de TYMNET et à travers son développement de MTX, une technologie multimatique en extension de QNX.

Joe Armstrong, co-inventor of Erlang summarized it in his PhD thesis:[1]

  • Everything is a process.
  • Processes are strongly isolated.
  • Process creation and destruction is a lightweight operation.
  • Message passing is the only way for processes to interact.
  • Processes have unique names.
  • If you know the name of a process you can send it a message.
  • Processes share no resources.
  • Error handling is non-local.
  • Processes do what they are supposed to do or fail.

Joe Armstrong pointed out in an interview in 2013:[2]:

If Java is the right one to run anywhere, then Erlang is the right one to run forever.



  1. http://erlang.org/download/armstrong_thesis_2003.pdf
  2. https://www.youtube.com/watch?v=u41GEwIq2mE



Analyse de la vision d'Erlang

Nous allons utiliser cette vision en coharence avec les autres experiences réunies par INTLNET.

Everything is a process

c'est la base du concept nébulaire : tout est "neb de nebs", selon la logique du "réseau des réseaux" introduite par Louis Pouzin, dans le contexte de la glocalité impliquée par Vint Cerf. La nébularité se virtualise comme un tension d'échanges au sein d'archipels de processus autonomes (tenségrité).

Processes are strongly isolated

Le propre de la nébularité est que les liens physiques n'attachent plus les noeuds entre eux comme dans une approche centralisée ou décentralisée, mais isolent et protègent leurs autonomies.

Process creation and destruction is a lightweight operation

la poïésis de l'instanciation d'un process est la réponse fonctionnelle aux besoins exprimés par les messages échangés.

Message passing is the only way for processes to interact

le coeur du processus général est disséminé dans les intelligrammes envoyés monolectiquement selon l'interligence (routage référentiel ou sémantique) et de ce fait librement répondus ou non par les processus autonomes invoqués.

Processes have unique names

par nature les processus ne savent rien des uns des autres sauf leur nom, et par la ce qu'ils peuvent attendre des appels (annuaire des interliens) monolectiques (sans accusé réception) pouvant entrainer une réaction cybernétique de leur part ou déclanchée au sein du contexte.

If you know the name of a process you can send it a message

ceci est la clé de l'agorique universelle. Tout peut envoyer un message à tout. Dans la nature sous forme d'attraction ou de répulsion. La réponse pourra être le reflet informatif d'une métadonnée passive, ou la résolution sémantique transitive d'une syllodonnée selon ce qui fait sens au(x) processus directement ou indirectement invoqués.

Processes share no resources

les processus sont des existants (opératifs) autonomes. Ils n'ont en commun que l'architectonique nébulaire et le référentiel de l'étant qui les ordonne, ou des préexistants qui les suscitent.

Processes do what they are supposed to do or fail

les processus sont les exécuteurs monadiques de leur algoritmes. En utilisant la somatique artificielle sur lesquels ils sont logés et à partir du mnème qu'ils chargé ou obtenu, ils ne savent rien faire d'autre. Dans le cas où ils n'y parviennent pas ils doivent signaler leur echec de façon certaine ou disparaître (nettoyage) du contexte.

Error handling is non-local

par définition une erreur est une situation critique induite par l'incapacité d'un ou plusieurs processus à répondre aux messages qu'il(s) reçoi(ven)t. Cette situation devra se résoudre selon l'architectonique de létant global.